Editorial « Journée Sciences Infirmières et Recherche Paramédicale » de l’édition 2022 du Congrès Français de Psychiatrie

 

Pour cette 14e édition du Congrès Français de Psychiatrie, la Journée Sciences Infirmières et Recherche Paramédicale (JSIRP) s’articulera autour du thème « Transmettre ». Nos orateurs vous proposeront d’aborder les sujets du partage des savoirs et savoir-faire, du transfert de compétences dans une perspective préventive et de la diffusion de nouvelles pratiques professionnelles.

Héritage d’une discipline bien vivante

Entre éléments de continuité et dynamiques innovantes en santé mentale, le Professeur Marcel Jaeger communiquera sur les enseignements légués par l’histoire de la psychiatrie (JJSIRP1).

La diffusion des pratiques professionnelles n’est ni du cinéma, ni virtuelle

Le thème « Transmettre » a principalement inspiré nos orateurs autour de la notion de formation, qui sera au cœur de cette journée. Par le prisme des productions filmiques, des infirmiers psychiatriques partagent les regards autant que les savoir-faire techniques et relationnels. Découvrons ensemble le patrimoine vidéo de documentaires, témoignages et fictions produits par des infirmiers depuis les années 1970 (JSIRP2A). La réalité augmentée peut elle aussi être un outil d’apprentissage de compétences cliniques et de régulation émotionnelle personnelle. Une équipe niçoise nous fera découvrir TeachMod, outil virtuel éducatif, et sa mise en pratique auprès d’étudiants en orthophonie (JSIRP2C). Par ailleurs, s’il est un support riche et non virtuel qui peut apporter beaucoup dans la diffusion de savoirs, ce sont bien les personnes concernées. Le virage inclusif en santé mentale passe par l’intégration des usagers dans la formation professionnelle, qui leur donne le pouvoir d’agir en témoignant de leurs savoirs expérientiels, dans une démarche humaniste du soin (JSIRP3).

Infuser les connaissances dans une démarche préventive

Cette JSIRP sera l’occasion de faire connaître l’expérience de plusieurs équipes, via des supports divers utilisés pour véhiculer les informations auprès des personnes concernées et de leurs proches. Les professionnels du centre de pédagogie active multidisciplinaire « SimUSanté » d’Amiens nous révèleront l’intérêt des jeux de société et de l’escape game dans la prévention de la dépression chez les étudiants. Ces supports interactifs innovants allient plaisir, collaboration et valorisation pour favoriser l’apprentissage en captant l’attention et l’intérêt (JSIRP2B). Le programme CARES (comprendre et agir sur la régulation émotionnelle et les comportements suicidaires) sensibilise quant à lui des jeunes à des techniques de régulation émotionnelle afin de prévenir le passage à l’acte suicidaire. Ce groupe thérapeutique est une intervention ambulatoire spécifique qui s’adresse aux 12-17 ans présentant des idées suicidaires ou ayant effectué un acte suicidaire (JSIRP6B). Enfin, certaines structures support comme les maisons des usagers et les associations fournissent soutien, écoute et entraide aux proches de patients. Elles communiquent des savoirs et ressources pour aider à faire face à des accompagnements complexes en favorisant le relai entre besoins et moyens mis à disposition. Découvrez en un exemple dans le champ des troubles du comportement alimentaire (JSIRP5A).

Conduire vers de nouvelles pratiques de soin

L’amélioration de la qualité des soins passe par l’implantation de nouvelles pratiques dans les parcours de soins. L’exemple d’une unité dédiée à l’activité physique adaptée et la mise en place d’une maison sport santé « psy » démontre l’intérêt de concevoir de nouveaux espaces dédiés à l’activité physique sur ordonnance pour développer une offre adaptée (JSIRP5C). Trois témoignages d’Infirmiers en Pratique Avancée (IPA), qui se déploient en psychiatrie et santé mentale depuis 2020, illustreront une identité de métier en construction. Leurs missions s’étendent du suivi clinique à la coordination de parcours, en passant par la prévention et l’éducation à la santé, la mise en place de projets de recherche ou encore la propagation des pratiques professionnelles basées sur les données probantes de la littérature scientifique (JSIRP4). L’évolution des pratiques de soins passe aussi par une meilleure compréhension des spécificités d’accompagnement dans certains contextes comme l’anorexie mentale en pédiatrie (JSIRP5B), l’actualisation des savoirs pour faire connaître des réalités comme le suicide de l’enfant (JSIRP6A) ou les spécificités de l’expression et la gestion des troubles psychiatriques dans d’autres contextes culturels (JSIRP6C).